Les différentes positions du chien endormi !

Bien que le chien, descendant du loup, soit aujourd’hui domestiqué et vit à l’intérieur de nos foyers sécurisés, il a conservé une part d’instinct forte. Même endormi, il reste attentif à son environnement et ne dort que «d’un œil». Cependant, il peut prendre de nombreuses positions pour dormir, toutes révélatrices de sa personnalité et de son état émotionnel du moment.

Passage en revue des principales positions du chien endormi :

La position archaïque par excellence également appelée, la « position du loup ». Votre chien se met en boule, en général dans son panier, et pose la tête sur une de ses pattes, ou sous sa queue comme le font les chiens de traîneaux dans la neige. Dans cette position, la queue bien fournie des chiens de traîneaux évite les déperditions de chaleur et permet de supporter des températures négatives extrêmes. De la même manière, votre chien prend cette position pour se réchauffer ou maintenir sa température.

Si votre chien prend cette position, c’est qu’il se sent détendu et serein. C’est la position de la plupart des chiens, cela veut dire qu’ils sont bien dans leur peau, qu’ils se sentent en confiance chez vous et avec vous.

Le chien prend souvent cette position s’il fait trop chaud. Il quitte alors son panier, et s’étend à plat ventre sur une surface plus froide, en général du carrelage, en écartant les pattes arrière pour se rafraîchir. A l’extérieur, il ira spontanément à l’ombre, voire creusera un trou pour chercher la fraîcheur. Ce comportement est tout à fait normal.

Votre chien dort la ou les pattes en l’air : votre chien est en totale confiance et se sent autonome. C’est la position des chiens sûrs d’eux, qui ont du tempérament et de la personnalité.

Si votre chien dort dans cette positon, c’est que son sommeil n’est pas très profond, il est prêt à se relever à tout instant. Les chiens introvertis et timides adoptent plus volontiers cette position.

Votre chien est en train de rêver, tout comme ça vous arrive, durant la phase paradoxale de son sommeil. Il fait des mouvements oculaires rapides, il gémit, fait des mouvements saccadés avec ses pattes, claque des dents, pousse des grognements, etc.

Le sommeil paradoxal joue un rôle essentiel dans la mémorisation des apprentissages du chien. Les chiens qui sont de grands dormeurs sont souvent les plus doués. Les chiens de travail ont en ce sens besoin de beaucoup plus de sommeil que les chiens de compagnie. De même, les jeunes chiens qui reçoivent plusieurs séances d’éducation au cours de la journée s’épuisent rapidement et ont besoin de grandes plages de récupération.

Les différentes positions du chien endormi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *