Le lymphome : Le cancer le plus répandu chez les chats

30% de toutes les tumeurs dont souffrent les chats sont en réalité des lymphomes. C’est donc le cancer le plus répandu chez les félins. Mais qu’est-ce que le lymphome ? Comment se développe-t-il, et comment le traiter ?

Le lymphome est une tumeur. C’est donc une multiplication anarchique de certaines cellules de l’organisme, à savoir les cellules lymphoïdes. Ce sont des cellules présentes dans de nombreux organes et tissus du corps : les ganglions, ou nœuds lymphatiques, la rate, la moelle osseuse, le foie, la peau, les reins, les poumons ou encore au sein même du système nerveux.

C’est une tumeur qui est particulièrement fréquente chez les chats.

Les lymphomes peuvent prendre plusieurs formes selon les organes atteints :

Les tumeurs et cancers sont des maladies considérées comme plurifactorielles : on ne peut en identifier une seule cause d’apparition, car il y a bien plusieurs facteurs.

Ce n’est pas une maladie contagieuse. Le lymphome est issu d’un dérèglement d’un type cellulaire dont les facteurs d’apparition peuvent être nombreux.

Le premier facteur en cause est l’infection par le virus leucémogène félin, aussi connu sous le nom de virus de la leucose. Ce virus est capable d’induire l’apparition de tumeurs.
Il se peut également aussi, mais de façon moins significative, que l’infection soit due à la présence d’un virus de l’immunodéficience féline dans l’organisme du chat.

Les symptômes de la présence de lymphomes dans le corps de l’animal peuvent être très variables. Votre vétérinaire peut ne pas diagnostiquer ce cancer facilement.
Les symptômes les plus souvent observés sont :

Ce ne sont bien sûr que des exemples parmi plusieurs symptômes. Seul votre vétérinaire sera en mesure, après plusieurs examens, d’établir un diagnostic.

Les lymphomes sont souvent déclarés tardivement. Le cancer est donc très avancé et le pronostic, désolant.
L’absence de traitement entraînera une évolution fatale de la maladie dans les semaines, voire les jours à venir.

Le vétérinaire déterminera les examens complémentaires permettant d’effectuer le diagnostic selon les symptômes et l’examen clinique de votre chat. Des tests de dépistage des virus, examens hématologiques sanguins et d’imagerie médiale (radiographie, échographie, scanner) sont souvent prescrits.

Un diagnostic de certitude sera effectué en analysant en laboratoire spécialisé vétérinaire des échantillons de tissus malades démontrant la présence de cellules lymphoïdes tumorales.

Il faut bien réfléchir quant au choix du traitement des lymphomes, sachant que l’annonce du pronostic peut quand même choquer voire abattre le propriétaire de l’animal. Il faut arriver à surmonter ce choc afin de prendre la meilleure décision, et ne pas se précipiter sur la première option proposée.

La meilleure décision ne sera prise qu’en bonne connaissance de cause. C’est pourquoi il vous faut recueillir un maximum d’informations, alors n’hésitez pas à questionner votre vétérinaire. Vous pouvez éventuellement consulter un second vétérinaire spécialisé en cancérologie afin d’obtenir son avis.

La prise en charge thérapeutique d’un lymphome peut varier selon plusieurs critères, tels que sa localisation, son degré d’envahissement, l’âge de votre chat, et son état général au moment du diagnostic.

Plusieurs traitements peuvent être envisageables :

Votre vétérinaire saura vous expliquer les différences options thérapeutiques et les résultats que l’on peut en escompter.

Nous vous recommandons de consulter au plus vite votre vétérinaire en cas de doute. N’oubliez pas qu’un mode de vie sain et le bien-être* de l’animal sont des facteurs importants pour la **santé de votre chat.

Le lymphome : Le cancer le plus répandu chez les chats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *